Château des ducs de Bretagne | Musée d’histoire de Nantes | Accueil du site
MENU
FERMER
Rechercher

Recherche



fermer

Le château

Histoire

Galerie
Tous les visuels

Implanté dans le cœur historique de Nantes, le Château des ducs de Bretagne est le monument-phare de son patrimoine urbain, avec la Cathédrale Saint-Pierre.

Il a été construit à la fin du 15e siècle par François II, dernier duc de Bretagne, puis par sa fille, Anne de Bretagne, deux fois reine de France. 
Un château riche de six siècles d’histoire, qui abrite un palais résidentiel aux façades raffinées avec ses loggias d’esprit Renaissance. De récentes découvertes archéologiques, historiques et architecturales permettent d’aborder différemment l’histoire de ce monument.
Au cœur du quartier médiéval de Nantes, sa cour, ses remparts et ses douves sont accessibles.  Place publique, il vous accueille pour un moment de détente ou lors de grands événements culturels.

Construit au 13e siècle sur la muraille gallo-romaine – encore visible – de la cité des Namnètes, le premier château ducal disparaît au 15e siècle pour laisser place à l’actuel monument. 
Celui-ci est l’œuvre de François II, dernier duc de la Bretagne indépendante qui veut faire du Château des ducs de Bretagne une forteresse militaire défensive face au pouvoir royal et le lieu de résidence principale de la cour ducale.
Les travaux d’embellissement sont poursuivis par sa fille la duchesse Anne de Bretagne, deux fois reine de France par ses mariages successifs à Charles VIII et Louis XII.
En témoignent différents décors sculptés (lucarnes du Grand Logis, blason, loggias de la tour de la Couronne d’or) marqués par les premières influences de la Renaissance italienne.
Après le rattachement de la Bretagne à la France en 1532, le Château des ducs de Bretagne devient aux 16e et 17e siècles le logis breton des rois de France, puis caserne, arsenal militaire et prison. Il subit pendant trois siècles maintes transformations ainsi que différents dommages : fortifications, incendie en 1670, construction du bâtiment du Harnachement pour le stockage du matériel d’artillerie, explosion en 1800…
Classé Monument historique en 1862, il est vendu par l’Etat à la Ville de Nantes en 1915, avant de devenir également, à partir de 1924, musée municipal. Pendant la seconde guerre mondiale, les troupes d’occupation allemandes y construisent un bunker dans la cour.

Les années 1990 ont été consacrées à la restauration de la tour des Jacobins et des façades du Grand Gouvernement (15e/17e) et de la tour de la Couronne d’Or (15e). Le bâtiment du Harnachement (18e) réaménagé en 1997 a été dédié aux expositions temporaires.
Les années 2000 ont vu la remise en majesté des façades en tuffeau blanc du Grand Logis (15e) les parties les plus anciennes et les plus marquantes de l’édifice, qui apparentent le Château des ducs de Bretagne aux châteaux de la Loire ; la restitution du campanile et des flèches au-dessus de la tour de la Couronne d’or ; l’aménagement intérieur de la totalité de la résidence ducale pour l’installation du musée. 
Après quinze ans de travaux et presque trois ans de fermeture totale, le château a rouvert ses portes en 2007 et accueille depuis le musée d’histoire de Nantes. Il n’avait jamais auparavant fait l’objet d’une restauration globale.